IMG_2835

Faites le point

La plupart des entreprises ont, à juste titre, peur d’aborder ce sujet … la menace d’ouvrir une boîte de Pandore n’est pas loin.

Pourtant, ignorer la question est une stratégie idéale pour conduire l’entreprise à la perte de performance, aux accidents, au mauvais climat ou encore à l’absentéisme. De la démotivation des travailleurs, on passe alors immédiatement à la difficulté de les remplacer et au mécontentement des clients.

Ne pas mesurer garantit seulement de ne pas avoir de mesures et donc de ne pas fonder de plan d’actions. Cela ne garantit en rien que les choses vont bien ou mal.

Voici donc une petite réflexion vous permettant de vous faire une première idée de la présence du mal-être dans votre institution. A vous d’en faire l’usage que vous voudrez.

 

 

      1

Où en sont vos indicateurs classiques par rapport au dernier semestre, par rapport à l’an dernier par rapport à la norme sectorielle ? Voyez les taux d’absentéisme, le turn-over, les accidents ?

      2 Où en est votre climat de travail ? Comment vos événements pour le personnel se déroulent-ils (taux de participation)? Qu’en est-il du taux de participation aux formations ? Aux réunions ?
       3 Le nombre et l’intensité des conflits sont-ils stables ? Comment se passent les réunions avec vos partenaires sociaux ? Y’a t-il des arrêts de travail ? Des grèves internes ? Des tracts ?
       4 Des plaintes formelles et informelles se multiplient-elles ? Vos personnes de confiance, conseillers en prévention et médecine du travail sont -ils plus sollicités ?  
       5 Votre infirmerie est-elle plus utilisée ? Vos boîtes à pharmacie sont-elles renouvelées plus souvent  ?

 

 

Plus vous objectiverez ces données (par exemple, en  impliquant d’autres acteurs de l’entreprise), plus votre analyse sera réaliste. Vous l’avez toutefois compris: des résultats plus fréquents dans la colonne de droite démontrent une détérioration du bien-être.

Nous avons des solutions pour vous aider à passer à l’action.

 

Share