« Ai-je répondu ce qu’il fallait ? », « comment mon chef va-t-il accepter le retard de mon rapport ? », « comment est-ce possible de travailler comme ça ? », « si j’étais le patron, je ferais autrement », …

Embrouillés dans nos pensées, nous nous traînons dans la vie sans plus pouvoir profiter de quoique ce soit : on ne dort plus bien, on se lève fatigué et angoissé, on n’a pas envie d’aller travailler, on étouffe, …

Bref, plus possible de prendre du recul et des distances avec ce qui nous arrive.

Or, ce sont bien nos pensées qui nous emmènent dans des scenarii qui ne sont que des hypothèses. Une pensée négative en entraîne une autre et puis une autre … on appelle cela « un wagon de pensées ». Si on laisse faire, les pensées s’enracinent, génèrent anxiété et peur, et on finit par les prendre pour des réalités.

Pourtant, sur une journée, nous avons environ 60 .000 pensées … dont 95 % reviennent le lendemain !

Nous vous proposons un exercice issu de la méditation en pleine conscience. Cette méthode a fait ses preuves, et ce, scientifiquement : après 8 semaines de pratique régulière, l’amygdale, la partie du cerveau qui gère les émotions, fonctionne déjà différemment en réduisant l’intensité de ses réponses émotionnelles aux événements perturbateurs.

L’objectif est d’arrêter le processus mental qui transforme une pensée (qui n’est qu’un concept immatériel) en une prétendue réalité. Ceci est possible en prenant conscience que ce que nous pensons n’est qu’une pensée … et en donnant place à autre chose qu’à nos pensées : à notre respiration par exemple.

Ecoutez l’audio:

Répétez donc cet exercice plusieurs fois par semaine, voir par jour.

Approfondissez la technique par d’autres séances (filez chez votre libraire pour acquérir et surtout utiliser « Méditer jour après jour » de Christophe André. Un vrai trésor !). Vous verrez que votre sommeil et votre état émotionnel peuvent déjà s’améliorer …

Bonne pratique !

Share